Extrait du site "TOUR DU MONDE En BENT

de Matthieu Monceaux."

http://tdmbent.free.fr/recits02_recits.html#hiscanal


...Puis un jour, je me retrouve sur un beau catamaran vert (du nom de "Kalen Koan", qui signifit "jolie coeur" en Breton, 

fait maison avec un capitaine solitaire qui a des problèmes pour recevoir la météo et envoyer des emails en mer. Le capitaine c'est Emile, un breton de 60ans qui réalise enfin son rêve d'enfant : faire le tour du monde à la voile. Le nom du bateau correspond bien avec le capitaine. Il accepte de me déposer aux Galapagos en échange de mes services techniques à bord. La traversée, 1500Km au total, démarrera en vitesse : 8-9 noeuds le premier soir. Au début, on aura droit à des orages toutes les nuits. Ce qui me donnera le mal de mer pendant 3-4 jours. Pour éviter cette souffrance, il faut vivre et manger allongé. Allonger ! Comme en vélo, c'est la meilleure position ! Puis garder l'estomac bien rempli. Les 3 derniers jours seront agréables, car sans mal de mer. La nuit, je veillais de 20h à 1h, puis Emile, après avoir dormi 3h, me remplaçait de 1h à 8h du matin en se réveillant toutes les 30mn (technique de navigateur solitaire). La veille consiste à vérifier qu'aucun bateau ne soit sur notre trajectoire (sinon, collision...) puis éventuellement tenir la barre si l'on veut soulager le pilote automatique (pour moins l'user). Tout ceci sous un superbe ciel étoilé ou ... sous la tempête. La mer, c'est le désert. En 7 jours, on a du voir 2-3 bateaux passer au loin. Pas plus.........(fin de l'extrait).
bateau d'émile
vélo
Le vélo au repos.

Retour à la page d'acceuil